Vous êtes graphiste? Designer? Découvrez comment économiser sur vos prochaines impressions

Zeiss Photography Award: en quête de lieux significatifs

Le 17 mars dernier s’est achevée l’édition 2017 du prix Zeiss Photography Award, un prix de photographie organisé sous l’égide de la World Photography Organization en collaboration avec Zeiss. Bien que le concours n’en soit qu’à sa deuxième édition, il a déjà su se détacher dans le nombre des concours internationaux de photographie les plus prestigieux. Il s’agit en effet d’une compétition difficile à l’issue de laquelle les finalistes gagnent en visibilité et le vainqueur est récompensé avec une somme de 12 mille euros et un financement de 3 mille euros pour la réalisation d’un reportage photographique. De plus, tous les frais de participation au dîner à Londres le soir de la remise des prix, le 20 avril 2017, sont couverts pour les finalistes, auxquels on offre également la possibilité d’exposer leurs œuvres à la Somerset House de Londres, à côté de celles des finalistes du Sony World Photography Awards.

Le jury du Zeiss Photography Award est composé de trois membres: Claire Richardson de Lonely Planet, Sarah Toplis de The Space et le photographe Jurgen Schadeberg, les deux derniers étant membres de la WPO Academy. Le thème proposé cette année est le même de l’année dernière: Seeing Beyond – meaningful places (« voir au-delà – lieux significatifs ») et l’importance de la “recherche de photographies qui reflètent des perspectives insolites, ainsi que des interprétations libres des termes « sens » et « lieu »”. L’adhésion des photographes a été massive : plus de 31 mille clichés ont été soumis au jury de la part de 4677 photographes en provenance de 132 pays.

Zeiss Photography Award 2017: le vainqueur

Parmi eux, celui qui a remporté le prix est le photographe belge Kevin Faingnaert avec la série intitulée Føroyar: “Au mois de février 2016 je me suis rendu sur les îles Far Oer. Je m’y suis déplacé en faisant du stop et où que j’aille, j’ai toujours trouvé des personnes prêtes à m’accueillir. Là-bas, au milieu d’étendues de neige et de paysages spectaculaires, les villages sont en train de disparaître lentement tout comme leurs habitants, qui quittent les îles à la recherche d’une vie meilleure.” Kevin Faingnaert est spécialiste de la photographie documentaire et sociale et à travers ses clichés il a raconté l’obstination des habitants de cet archipel reculé, qui vivent toujours dans des villages presque vides et tout le temps enneigés. Faingnaert a cherché, avec succès, à témoigner la ferme volonté de ce peuple de ne pas trahir ses racines et ses traditions, malgré les conditions environnementales, climatiques souvent difficiles.Zeiss Photography Award: en quête de lieux significatifs - Stampaprint Blog FR

Zeiss Photography Award 2017: les autres finalistes

Les projets des autres finalistes ne sont pas moins intéressants.

Ben Bond Obiri Asamoah par exemple est un photographe de mode qui vit à Accra au Ghana. “Ma perception de la beauté a toujours été influencée par les architectures imposantes, les immeubles très hauts, la musique commerciale, les vêtements à la mode et par cette « esthétique de plastique » propre aux grandes villes. C’est pourquoi voyager jusqu’à Bolgatanga, au Ghana nord-oriental, m’a permis de faire l’expérience d’un autre type de beauté, plus crue, une beauté qui n’est pas construite et incarnée par les personnages et les lieux très divers que j’ai rencontrés ou explorés. Parler avec les personnes, leur demander la permission pour les prendre en photo, tout cela m’a permis d’écouter plein d’histoires très éloignée de la mienne et j’ai eu moyen d’apprécier beaucoup d’histoires contrastantes et paradoxales. Les gens spontanés par rapport aux mannequins soigneusement sélectionnés, le paysage naturel par rapport aux studios photographiques, les vêtements de tous les jours contre ceux de haute couture.” Afin de mieux capturer ces contrastes Asamoah a choisi d’utiliser ce qu’il appelle « ses lentilles glamour », c’est-à-dire celles qu’il utilise lors des shooting de mode. C’est ainsi qu’est né le reportage photographique Portraits of the North: “J’ai cherché à exploiter la magie de la photographie, à comprendre comment mon expérience dans ce milieu rural pouvait être renfermée dans les images.

Zeiss Photography Award: en quête de lieux significatifs - Stampaprint Blog FR

Devotion est un projet photographique qui se concentre sur les traditions religieuses de différentes populations du monde entier. Le photographe, Christopher Roche, entend voir au-delà du dogme et immortaliser la communauté humaine qui est derrière ces traditions. Des rituels semblables, comme le pèlerinage, la prière, la méditation sont pratiqués par des peuples très éloignés les uns des autres et révèlent la recherche commune de la réalisation spirituelle qui va au-delà des différences superficielles. Des monastères bouddhistes du Tibet aux églises creusées dans la roche en Éthiopie, des sanctuaires sufi en Iran aux Ghats enflammés en Inde, aux animistes sur les Andes péruviennes, le projet arrive à cerner la nature intime et épique à la fois de nombreux rituels religieux. Aux yeux du photographe, beaucoup de ces anciennes traditions sont maintenant menacées par les forces de la globalisation, par le tourisme de masse, par l’oppression politique et par le réchauffement global.

Zeiss Photography Award: en quête de lieux significatifs - Stampaprint Blog FR

Ethiopian Christmas Pilgrimage to Lalibela est le reportage photographique présenté par l’italien Mario Adario. Les clichés ont été pris au mois de janvier 2015 à l’occasion du Noël éthiopien , quand les pèlerins se réunissent dans la ville sacrée de Lalibela pour prier dans les célèbres églises creusée dans la roche. « Je me suis installé avec les pèlerins à l’extérieur de la ville et j’ai réussi à prendre ces photos au cours des trois jours qui débouchent sur les célébrations du jour de Noël, le 7 janvier. »

Zeiss Photography Award: en quête de lieux significatifs - Stampaprint Blog FR

Enfin, Fabian Muir a présenté le projet Shades of Leisure in North Korea.La seule mention de la Corée du Nord évoque immédiatement un imaginaire bien précis, dominé par les défilés militaires, les leaders autoritaires et la famine de 1990. Toutefois, dans le quotidien de ce peuple il y a beaucoup plus d’éléments qui échappent à l’attention de la plupart des médias. » Dans l’esprit du thème du concours, « voir au-delà », cette série d’images montre les côtés de la Corée du Nord qui sont rarement mis en avant, afin de dépasser les clichés et d’ouvrir des perspectives nouvelles pour les observateurs. « Non, la vie en Corée du Nord, ce n’est pas que les parades militaires en continu ou des essais continus d’armes nucléaires. »

Zeiss Photography Award: en quête de lieux significatifs - Stampaprint Blog FR

Répondez ou commentez

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée