Vous êtes graphiste? Designer? Découvrez comment économiser sur vos prochaines impressions

La cuisine végétarienne et la pâtisserie selon Niya

Aujourd’hui la rédaction de l’imprimeur en ligne Stampaprint rencontre Virginie Quéniart, rédactrice du blog La cuisine de Niya. Retrouvez son interview ci-bas!

La cuisine végétarienne et végétalienne selon Niya - Stampaprint Blog FRBonjour Virginie, comment avez-vous décidé de consacrer un blog à votre passion pour la cuisine ?

J’ai ouvert mon blog culinaire en 2013, peu de temps après mon second accouchement. Mon fils n’aimait pas être couché, j’ai dû le porter en écharpe souvent, et donc rester debout longtemps. J’ai consacré ce temps à la cuisine en grande partie. J’avais déjà dans l’idée de créer ce blog, j’ai donc profité de ce second congé maternité pour m’y mettre sérieusement. J’ai toujours aimé cuisiner, c’était donc naturel d’en faire profiter quelques lecteurs, qui ont été de plus en plus nombreux à me suivre, même si je reste un petit blog très intimiste.

Le sous-titre de votre blog est « cuisine végétarienne et pâtisserie ». Commençons par la cuisine végétarienne. Régime végétarien, sans gluten, régime végétalien etc… quel est votre avis sur ces régimes qui, nés d’exigences de santé ou de convictions personnelles profondes, sont en train de devenir des modes ? Pourquoi vous êtes-vous tournée vers le végétarisme d’abord ? Pourquoi, comme vous l’écrivez, êtes-vous devenue presque végétalienne désormais ?

Je crois que j’ai toujours été plus ou moins végétarienne… Aujourd’hui, on pourrait dire que j’étais une flexitarienne avant l’heure ! Je ne mangeais déjà que très peu de viande. Je me rappelle au self du collège et du lycée, je demandais souvent des plats sans viande. Vers 2001, je suis devenue vraiment végétarienne pendant environ 2 ou 3 ans. La pression (ex-belle-)familiale a fait que j’ai remangé un peu de poisson et de viande blanche pendant plusieurs années après.

Mon compagnon, père de mes 2 enfants, était plutôt carnivore à l’époque où je l’ai rencontré. Mais au fil de ses lectures, notamment sur l’écologie, l’éthique, etc., il a changé radicalement de point de vue et m’a proposé de « redevenir » végétarienne. J’ai accepté tout de suite ! À deux, c’est beaucoup plus facile de maintenir ce « régime » alimentaire. Nous sommes donc tous les deux végétariens, et à 90 % végétaliens à la maison. Tout ce qui est fait maison est végétalien, tout ce qu’on achète peut-être végétarien (présence d’œufs ou produits laitiers). Nous n’avons pas souhaité (pour le moment du moins) être à 100 % végétaliens, car cela demande beaucoup d’adaptation et c’est assez contraignant pour nos amis qui nous invitent à manger par exemple. Faire des plats végétariens, ça n’a rien de compliqué… Végétalien, c’est plus difficile… Je m’en rends compte notamment pour la pâtisserie !

La cuisine végétarienne et végétalienne selon Niya - Stampaprint Blog FR

Et nos enfants sont végétariens à la maison… flexitarien à l’extérieur… on leur laisse le choix, à la cantine notamment. Ils sont libres, en leur âme et conscience, de manger de la viande ou du poisson quand ils en ont envie. Même s’ils ont déjà pleinement conscience de l’origine de la viande et du poisson. On ne leur cache rien !

Je ne sais pas si le régime végétarien/végétalien est une mode… En tout cas, je suis persuadée que pour l’avenir de notre planète, c’est le régime à adopter, le moins polluant (et le moins meurtrier…), le plus bienveillant !

La cuisine végétarienne et végétalienne selon Niya - Stampaprint Blog FR

Quelle est la différence principale entre la cuisine salée et la pâtisserie, d’après vous ?

La cuisine salée et la pâtisserie ne sont pas réellement différentes. Les deux permettent une certaine créativité, peut-être plus visible en pâtisserie. La pâtisserie demande plus de précision, elle est plus exigeante peut-être. La cuisine salée et la pâtisserie demande tout autant de passion et de savoir-faire !

D’où tirez-vous l’inspiration pour vos recettes ? Avez-vous quelqu’un de confiance à qui vous faites goûter vos mets avant d’en publier la recette ?

Mon compagnon goûte presque toutes mes recettes ! C’est mon goûteur officiel ! Sauf quand il s’agit de citron (même s’il fait des efforts). C’est un critique très juste et impartial.

Je puise mes inspirations culinaires en grande partie sur Internet. Les blogs culinaires de qualité fourmillent d’idées ! J’ai aussi quelques livres de cuisine de prédilection que je ressors souvent, comme Vegan de Marie Laforêt.

Combien de temps par jour ou par semaine consacrez-vous à cette passion qu’est la cuisine ? (courses, préparation des recettes, blog etc.)

Depuis mon accident… puis mon déménagement… je n’y consacre plus assez de temps à mon goût. Ma cuisine actuelle manque cruellement de plans de travail, et je n’arrive pas à me motiver à cuisiner dedans, et encore moins à pâtisser ! (Quand il n’y a même pas la place d’étaler une pâte au rouleau, je vous laisse imaginer mon désarroi…). Je déménage à nouveau dans quelques mois, j’espère que ma nouvelle cuisine me remotivera ! J’ai aussi consacré du temps à de nouvelles activités qui me plaisent tout autant : créations, activités manuelles, couture… que je partage sur mon deuxième blog ouvert en 2015.

La cuisine végétarienne et végétalienne selon Niya - Stampaprint Blog FR

Vous êtes très active sur les réseaux sociaux. Facebook, Twitter, Pinterest, Instagram, Tumblr, Flickr… lequel préférez-vous pour partager vos recettes ?

Je crois que Facebook est le réseau social le plus facile à utiliser pour partager mes recettes. J’ai aussi pas mal de retour via Pinterest, et j’en suis ravie. C’est une formidable source d’inspiration. Twitter, je n’arrive pas du tout à m’y faire. Et Instagram, je m’en sers plus pour la vie quotidienne que pour le partage de mes recettes, mais je vais essayer dans les prochains mois de développer ce réseau, car je l’adore !

La cuisine végétarienne et végétalienne selon Niya - Stampaprint Blog FR

En quelques mots…

Cuisiner ou manger ? Manger ce que j’ai cuisiné ! (Je suis une grande gourmande… mes hanches et mes fesses en témoignent !)

Tradition ou innovation ? Tradition sans hésiter… Je ne fais pas vraiment de la cuisine innovante. Et sans tradition, il n’y a pas d’innovation. Les bases restent les mêmes.

Votre cuisine étrangère préférée.

En choisir une est difficile ! Je vais faire mon tiercé gagnant : Libanaise, Indienne et Japonaise.. ça pourrait se résumer à la cuisine orientale au sens large ^^

Un vendredi soir à l’heure de l’apéro

Une boisson et un petit amuse-bouche. Un jus de fruit et du houmous avec des bâtonnets de légumes à tremper dedans ! (jamais d’alcool)

La cuisine végétarienne et végétalienne selon Niya - Stampaprint Blog FR

Une échappée à la campagne au mois d’avri: que mettre dans notre panier pique-nique?

Des avocats, des carottes en bâtonnets, du houmous, des fromages végétaux… les premières fraises pour les plus chanceux (des bios et françaises bien sûr !), du bon pain de campagne, un mélange de fruits secs : noix de cajou, amandes, raisins secs, noisettes… Et du soleil !

Un bon plan culinaire, gastronomique pour ceux qui visitent votre département ou région.

Étant nouvelle dans ma région (Occitanie), je ne connais pas encore bien les restaurants du coin. Juste à côté de chez nous, nous avons une excellent pizzeria qui propose une pizza végétarienne avec des aubergines et du fromage de chèvre délicieuse ! Sur Toulouse, nous avons pour habitude d’aller au restaurant végétarien La Faim des Haricots mais nous aimerions bien découvrir d’autres restaurants, végétaliens notamment : l’offre s’étoffe de plus en plus à Toulouse. Nous faisons nos courses en Biocoop ou sur le marché de notre ville (L’Union) qui propose un large choix de petits producteurs locaux, bio pour la plupart !

La cuisine végétarienne et végétalienne selon Niya - Stampaprint Blog FR

Source photos de l’article: La cuisine de Niya

Répondez ou commentez

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée