Vous êtes graphiste? Designer? Découvrez comment économiser sur vos prochaines impressions

Blanc Mariclò: notre Made in Italy élargi l’étranger !

Stampaprint est un leader dans les articles web-to-print pour la publicité d’entreprise ou d’un événement tel que des affiches, des dépliants, des brochures et cartes de visite. Parmi les diverses activités de marketing ouvertes il y a quelques années, nous avons: un blog qui offre à ses lecteurs des articles pour trouver des suggestions concrètes pour leurs entreprises, en les gardant bien informés sur le monde du web. Stampaprint consacre alors une section pour des interviews avec des professionnels des arts créatifs, les arts visuels et d’évasion… Dans ce lieu virtuel, les experts peuvent dire et peuvent parler de leurs intérêts – qui deviennent souvent leur profession. Aujourd’hui, nous sommes heureux d’accueillir Mariangela et Claudia Federighi : fondatrices de Blanc Mariclò (blancmariclo.com), entièrement Made in Italy, marque exportée à l’étranger. La première est consacrée en particulier à la création de la ligne de literie, tandis que la seconde traite de nouvelles lignes de meubles et accessoires. Parmi leurs projets d’avenir, il y a des événements en magasin et des partenariats avec les studios de cinéma, les cinéastes et les blogueurs. Aujourd’hui Mariangela et Claudia dans une double interview, nous racontent comment leurs passions ont été transformées en leader du marché de la marque dans l’industrie du meuble italien et la décoration intérieure et minable campagne chic.

Comment est née votre passion pour le shabby chic?

Mariangela : Le style shabby même avant qu’on lui donne un nom. Nous avons passé notre enfance dans la campagne toscane. Dans le domaine de la famille il y avait toujours un nouvel endroit à explorer comme le grenier de la maison, comme la grange à tabac de notre grand-père. Dans ces endroits, il était facile de trouver une vieille table abandonnée, des rideaux brodés couverts de poussière. Dans nos yeux de petites filles, cela ressemblait à un trésors ayant appartenu à des princesses imaginaire plutôt que des objets fait maison.

Claudia : Depuis lors, nous avons continué à voir certains objets détenteurs de souvenirs avec un grand besoin de retourner dans le passé pour raconter leur histoire : c’est à partir de la que l’on tomber en amour pour le style shabby chic. Puis, une fois grandes, nos parents nous ont donné l’occasion de transformer notre passion en métier. À ce jour, nous les remercions encore une fois de tout cœur d’avoir compris que ces jeux de filles et univers poétiques n’ont pas disparu en grandissant.

Pourquoi avez-vous décidé de commencer un blog qui parle de votre activité ?

Mariangela : Nous avons toujours compris que le blog était le lieu pour nous de communiquer et parler dans un cadre intime et confidentiel. Vous connaissez les journaux qui ont lieu avec des découpés et collés, des feuilles séchées entre les pages et beaucoup, beaucoup de notes, des croquis, des phrases trouvées ici et là, mais nous ne voulions pas oublier. Ici, notre blog est le journal de Blanc Mariclò 2.0.

Claudia : Oui, en effet! Cependant, ce n’est pas un journal intime ! L’idée simplement est de partager. Nous sommes tellement débordantes d’idées, la passion, le désir de créer que nous ne pouvons pas faire autre chose que de le dire à tous et certainement à travers le blog, nous pouvons le faire avec beaucoup de gens. Ceux qui nous suivent interagissent souvent avec nous et donc se crée un échange avec l’esprit, comme des amis qui se retrouvent pour le thé ou le petit déjeuner, mais dans un monde virtuel.

Vous avez fait de votre passion en une véritable profession. De nombreux magasins Blanc Mariclò ont été ouvert à l’étranger. Comment avez-vous fêté l’exportation de votre ligne de meubles en Europe ?

Claudia : La passion est le phare qui nous guide et je pense que les gens le sente et c’est pourquoi ils sont attachés à notre marque. Chaque collection a une raison d’exister, une histoire à raconter qui a souvent des racines dans notre famille, quelque chose que peut-être nous avons trouvé en fouillant dans le grenier et qui a créé une étincelle. D’autres fois, nous marchons tout en admirant le paysage de notre belle Toscane toujours généreuse en nous offrant des panoramas, des couleurs, des formes à partir de laquelle puiser volontiers à pleine main.

Mariangela : Nous sommes arrivées sur le marché extérieur un peu à la fois. Les demandes ont été de plus en plus fortes chaque année et de plus en plus nombreux les clients, donc ouvrir des magasins a été la façon de répondre à ceux d’au-delà l’Italie étaient intéressés à nos créations. Je pense que l’appréciation de notre travail se trouve dans le fait que nos objets, meubles, tout ce qui porte la marque Blanc Mariclò vient des histoires sur les racines de la famille, la Toscane et le bon vivre et c’est ce qui plaît en dehors de nos frontières.

Audrey

Audrey

Socila Média Manager chez Stampaprint
Après une BTS Management des Unités Commerciales et 6 mois dans une école d'anglais à Dublin, Audrey a posé ses valises à Vérone et a commencé sa collaboration avec Stampaprint, entreprise d'impression en ligne spécialisée dans l'impression de flyers, cartes de visite ou encore d'affiches publicitaires.
Audrey

Répondez ou commentez

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée